Le sourcier des bois est une créature ancestrale qui demeura de même apparence depuis le premier âge. Né des forêts primitives et des sources cristallines il est une des bêtes les plus paisibles qui soient en les royaumes. Malgré le fait que sa vie soit longue, plusieurs dizaines de siècles, elle n'est pas immortelle, contrairement à bien des croyances populaires

     Son corps, couvert de mousses et de champignons est le résultat d'une totale harmonie avec son environnement. Les espèces de plantes, de mousses, de champignons qui vivent en symbiose avec lui diffèrent donc de chaque région, de chaque forêt. Ce qui autrefois furent des cornes ont évoluées et, par l'harmonie naturelle, se changèrent en bois fleurissant au temps de la saison des amours. Les sourciers des bois se servent de ces fleurs et de leurs parfums pour conquérir l'être aimé. Bête fidèle il n'existe qu'une demi douzaine de couples de sourcier des bois par forêts ce qui rend leur rencontre assez exceptionnelle.

     Créature paisible et amicale elle ne chargera ni importun ni prédateur, une ancienne magie la protégeant. Jamais nul ne vit couler leur sang. Il est un des gardien des bois, sujet de bien des légendes. Mais s'il est parfaitement adapté à une vie sylvestre il existe 

 sujet de la bosse à l'origine de son dos bien des légendes toutes assez farfelues. La réalité est bien plus simple. Les bois et les mousses qui vivent sur lui au fil des siècles érigèrent cette bosse creuse que le sourcier, à sa naissance, emplit de l'eau de la source près de laquelle il est né. Cette réserve d'eau alors lui est vitale, elle grave dans son esprit le lieu de sa naissance, lieu où il reviendra lorsque devront naître les petits. Cette eau, au contact de l'harmonie se fait lustrale, capable de purifier toute souillure. Peu avares les sourciers des bois offrent avec prodigalité cette eau bienfaisant à quiconque en a besoin. Lorsqu'elle vient à manquer le sourcier retourne à la source originelle et renouvelle l'eau. Certains individus cependant, au voisinage des hommes apprirent le sortilège des cascades cristallines qui leur permet, en conservant quelques gouttes de l'eau natale, de ne jamais avoir besoin de remplir de nouveau cette source sur leur dos.

     Le sourcier des bois ainsi vit une vie paisible et lorsque vient l'heure de son trépas l'Harmonie sublime cette bête. La marque des ans ne disparaît pas mais ses bois s'étendent, doublant de taille, les fleurs s'épanouissent, plus colorées et plus odoriférantes que jamais. Les champignons de ses épaules relâchent autour du lieu de son trépas leurs spores. Les mousses s'étendent, les bois cachées sous elles entourent le corps de la bête qui se fige dans la mort. À ses pieds naissent les champignons tandis que ses os en lui même se changent en branches. Il devient arbre de vie et la source de son dos s'ornant de glaces, offre aux bêtes et aux esprits une eaux aux propriétés miraculeuses. 

     Alors chers visiteurs des Terres d'Ilhyya si vous veniez à croiser le sourcier des bois n'hésitez pas et, confiants, allez à sa rencontre. Si vous croiser l'un des arbres de vie, en son ombre reposez vous car en ce sanctuaire aucun mal jamais ne vous sera fait.